Rechercher

Les indispensables en cuisine


La cuisine: amie ou ennemie des personnes déficientes visuelles ?


La cuisine ! On y passe beaucoup de temps...parfois par envie d'autres par nécessité. Néanmoins, vaux mieux que l'expérience soit agréable et positive pour avoir le désir d'y retourner et de se faire de bons repas en famille ou entre amis :)


C'est pourquoi je me suis dit qu'une capsule sur les indispensables en cuisine serait intéressante et que plusieurs d'entre vous pourraient peut-être en tirer bénéfice. En tout cas, c'est ce que j'espère! La liste n'est certainement pas exhaustive, car chacun possède ses propres trucs et astuces, mais elle constitue une base pour vos recherches.


La balance parlante

Commençons par les balances parlantes, qui ne sont pas si nombreuses et à mon sens pas tellement intéressantes. C'est vrai! Je ne comprends pas pourquoi les balances ne comprennent pas l'ensemble des unités de mesure !! Ce serait tellement plus simple. Mais bon, elles offrent quand même quelques avantages et comme une balance c'est toujours pratique...


D'abord, je vous recommande fortement de choisir une balance qui offre un maximum d'unités de mesure, soient les grammes, les livres, les litres et/ou les onces. Cela vous évitera d’utiliser trop souvent les verres doseurs sur lesquels il est souvent difficile de s’y retrouver. Vous devrez sans doute faire le deuil de l’une de ces unités alors pensez-y bien. Voici les modèles que j’ai sélectionnés et qui à mon avis répondent au mieux à un maximum de besoins.


Selon votre vision, vous pouvez opter pour une balance parlante ou simplement une balance à gros caractères.


La balance vox 2, présentée sur la première photo, est disponible à l’AVH (49 €), chez CFLOU (57,90 €), chez CECIAA (59,90 €), chez Tous ergo (59,90 €) et chez Mancel Boutique (45 €).


Cette balance est parlante ET elle est configurée avec de gros caractères sur les touches et sur l’écran numérique. Elle s’éteint automatiquement lorsque non utilisée. Elle permet de calculer les unités de mesure gramme (g et kg), livre (lb) et once (oz).



La seconde photo représente la balance Vivienne disponible à l’AVH (108 €), chez CFLOU (125 €), chez CECIAA (119,50 €).


Cette balance permet la mesure en gramme, mais permet également de mesurer la quantité d’eau, d’huile et de lait par une système de comparaison en grammes. Cette fonctionnalité est disponible par l’intermédiaire des touches du clavier situées à droite de l’écran.


La troisième photo présente la balance Camry. C’est une balance très intéressante de part ses caractéristiques, mais malheureusement disponible que sur les sites en ligne tels que ebay et Amazon.


Son prix est accessible (moins de 20 €), propose l’ensemble des unités de mesure désirées, les touches sont physiques (facilement identifiable), l’écran LED est rétroéclairé et l’apparence est esthétique.




La photo 4 présente la Terraillon my cook disponible chez Darty (39,99 €).


C’est une balance non parlante, qui propose un large plateau rétroéclairé, un grand écran LED et la conversion des liquides. Les touches sont digitales et positionnées sur chaque côté de l’écran. Le contraste des touches est inversé, blanc sur noir. Si nécessaire, poser un petit repère tactile juste en dessous des écritures pour faciliter le repérage. Ce modèle de balance n’est qu’un exemple. Vous trouverez dans le commerce différents modèles à prix variés.


Points importants à considérer lors de l’achat d'une balance :

· La taille de l’écran, son rétroéclairage et la visibilité des mesures ;

· Parlante ou non parlante. Ce choix doit se faire en fonction de votre vision actuelle et de son caractère évolutif. Certaines de ces balances sont assez dispendieuses, donc pensez-y ;

· Les unités de mesure disponibles. Plus il y aura de choix, mieux ce sera pour vous ;

· L’aspect tactile ou digital des touches. Je ne pense pas devoir argumenter à outrance sur l’incompatibilité entre les touches digitales et la déficience visuelle.


Les minuteurs

Le minuteur est un élément essentiel de la gestion du temps et bien souvent de la qualité de la cuisson. Certaines personnes aiment bien en utiliser plus d’un, particulièrement lorsqu’il y a plusieurs plats dont la cuisson se fait simultanément.


Il existe de multiples modèles de minuteur : minuteur analogique, minuteur numérique, minuteur avec des composantes visuelles telles que des couleurs pour repérer le temps restant, des applications minuteur, google home, etc. Chacun de ces modèles peut prendre une apparence différente.


Voici quelques exemples de minuteurs pour les malvoyants ou non-voyants :


Minuteurs mécaniques:

La première photo représente un minuteur géant à gros caractères:


Avec un diamètre de 16,8 cm, ce minuteur peut être intéressant pour les personnes qui présentent une déficience visuelle légère. Ce minuteur est doté de couleurs différentes pour les 5 dernières minutes, rouge pour les 15 dernières minutes, jaune pour les 10 dernières minutes et vert pour les 5 dernières minutes. Il peut donc être intéressant pour les personnes avec une basse-vision légère et pour qui la reconnaissance des couleurs n’est pas un problème.


Ce minuteur est disponible chez les commerçants spécialisés (ex : CFLOU – 19,90€) ou dans les grandes surfaces (ex : la FNAC – 15,97€).


La seconde photo représente un autre modèle de minuteur mécanique:


Les plus répandus sur le marché, les minuteurs mécaniques sont pratiques et simples à utiliser tant pour la personne malvoyante que non-voyante. Disponible en plusieurs modèles, certains sont à grands caractères d’autres non. Néanmoins, ils sont faciles à adapter et à utiliser… de plus, le prix est très abordable.


Par exemple, celui-ci est disponible au prix de 4,99€ chez cuisine addict ou de 6€ sur la Redoute

Applications téléphone:

Les applications sont nombreuses, mais rare sont celles qui sont visuellement adaptées. La plus intéressante que j’ai pu trouver sur Android est « Minuteur Plus » présenté sur cette troisième photo.


L’apparence est simple et épurée. Elle fonctionne en arrière-plan, ce qui est assez pratique. Il est également possible de configurer plusieurs temps de cuisson et sonneries. Les temps de cuisson programmés sont superposés, ce qui est intéressant visuellement.


Sur iPhone, l’application native est apparemment très adaptée visuellement et elle est « user friendly » grâce à SIRI.



Google Home:

J’ai Google Home depuis quelques années. Je n’avais jamais vraiment saisie son utilité jusqu’à ce que la maman d’un petit avec qui je travaille m’en vante les mérites. « Ok Google ! Met une alarme dans 10 minutes et une dans 23 minutes » « Ok Google ! Combien de temps pour les œufs à la coque ? ». A la lecture d’une recette, Google demande si elle doit commencer par lire la liste des ingrédients ou les étapes de préparation. Si pendant la préparation l’utilisateur a besoin d’une pause de lecture, Google fait une pause. Quand l’utilisateur est prêt à reprendre, Google reprend à l’endroit où elle avait quitté.

Vous l’aurez compris, Google Home n’est pas qu’une simple minuterie. L’enceinte peut raconter des blagues, faire des quiz, faire jouer de la musique et bien plus encore.


Toutefois, attention, Google Home ne fonctionne qu’avec le réseau Internet. L’idéal est donc d’avoir une bonne connexion.

Les couteaux

L’utilisation de bons couteaux qui coupent est indispensable pour la sécurité et l’aisance en cuisine. Il est faux de penser que les risques de coupures sont plus élevés avec les couteaux très aiguisés. Au contraire, un couteau bien affuté adhère bien à l’aliment et répond mieux aux manipulations de l’utilisateur.


Contrairement aux idées reçus par le marketing, le couteau à pain standard (celui vendu dans les « kits ») n’est pas toujours le plus approprié pour couper le pain. En fait, il vaut mieux utiliser un couteau dentelé plus finement ; le couteau à steak en est un bon exemple.

Séparateur œuf

Il existe principalement trois méthodes pour séparer le jaune et le blanc de l’œuf :


· Casser la coquille au centre, sur le sens de la largeur, est la méthode traditionnelle la plus répandue. Selon cette technique, la coquille est d’abord fendue légèrement (toujours dans le sens de la largeur de l’œuf). La fente peut se faire à l’aide d’un couteau à tartiner ou à l’aide du rebord d’un bol par exemple. Les deux pouces sont ensuite insérés avec délicatesse dans la fente. L’œuf est mis à la verticale de sorte qu’à la séparation le jaune restera dans la partie des deux coquilles qui est en dessous. Finalement, le jaune est transvidé dans la seconde partie de la coquille. Cette manipulation faite deux ou trois fois, le blanc devrait être entièrement (ou presque) disparu.

*Assurez-vous d’avoir un bol pour accueillir le blanc sous l’œuf manipulé.


· La technique la plus efficace pour les personnes non-voyantes ou celle dont la basse-vision est très importante est la même que la précédente, à l’exception que la manipulation se fait à l’aide des mains. Une fois la coquille de l’œuf cassée sur le sens de la largeur et séparée délicatement à l’aide des pouces, le jaune et le blanc sont pris dans la main. Dans un mouvement contrôlé, l’œuf passe d’une main à l’autre. Le blanc s’échappe entre les doigts et le jaune y reste.


· Autrement, en termes de matériel, il existe le séparateur d’œuf. Le séparateur d’œuf est un outil fait en deux parties. Un manche et un embout concave muni de trous par lesquels le blanc d’œuf va s’écouler.

L’outil est placé sur le rebord d’un bol. L’œuf est cassé et la coquille est séparée de la même manière que les deux techniques précédentes. Le jaune et le blanc sont déposés dans la partie concave du séparateur. Le blanc coule dans le bol et le jaune y reste. Cet outil est représenté sur la photo suivante.


Des modèles sont disponibles à l'AVH - 9,50 € ou encore en ligne sur des sites comme la Vitrine magique – 4€


Les économes

Les économes ont déjà fait l'objet d'une capsule à laquelle vous pouvez vous référer en cliquant sur le lien suivant: Les clés pour éplucher


Détecteur de liquide

Il existe plusieurs techniques pour juger du niveau de liquide dans un verre ou une tasse. Si le verre ou la tasse de liquide est froid et qu’il est pour vous (c'est vous qui allez le boire), la technique la plus simple est d’utiliser le doigt.


Si vous avez l’habitude des contenants, vous pouvez utiliser le repère du poids.


Toutefois, si vous avez des invités ou que vous servez des liquides chauds, mieux vaut utiliser le détecteur de liquide aussi appelé "criquet" en raison du son qu’il émet lorsque l’eau touche les capteurs.

Le détecteur de liquide est fait en deux sections : une première qui contient la pile et une seconde formée de trois petits crochets qui permettent de le faire tenir sur le rebord d’un verre/tasse. Au contact du liquide, le détecteur émet un son qui ressemble à celui d’un criquet. Le criquet et la façon de le positionner sont illustrés sur la photo ci-contre.


Il est disponible chez CFLOU 15,90 € ou à l'AVH 16€

Et pour conclure..

Voilà! C'était la capsule sur les essentiels en cuisine. N'hésitez pas, si vous avez des questions ou des commentaires sur le sujet je vous invite à m'écrire. Il me fera plaisir de vous répondre.

57 vues